Toulouse part à la chasse aux moustiques, et notamment tigre !

Moustique Tigre Infos©Toulouse FM
13 juin 2018
Par Stéphanie Mosbach

Comment lutter contre cet insecte plus petit qu’une pièce de 1 centime ? Mais qui peut être vecteur de maladies virales telles que la dengue, le zika ou le chikungunya … Souvenez-vous l’été dernier, pas un jour sans qu’un de vos voisins, collègues … ne vous parlent de ces piqûres ! Une attaque sans précédent … Alors à l’approche de l’été les services municipaux prennent les devants. La mairie de Toulouse et le Conseil départemental incitent les Toulousains à adopter les "bons gestes" pour lutter contre la prolifération des moustiques, surtout le tigre. Pas de démoustication massive malgré une pétition qui circule sur internet ! 7 000 personnes l'ont déjà signé. Il va falloir apprendre à vivre avec … Car déverser un insecticide sur Toulouse serait inefficace selon Nicolas Sauthier, expert à l’Agence régionale de santé (…)

Écouter le podcast

Seule solution pour les Toulousains : faire la chasse aux eaux stagnantes. Se méfier de l’eau qui dort ! C’est là que le moustique pond en toute tranquillité. La mairie a passé au crible les bâtiments publics. Mais les dangers viennent des jardins privés et des balcons. La Ville a lancé une grande campagne de communication pour inciter les Toulousains à être vigilants et à éliminer les sources d’eaux stagnantes. Sans quoi des amendes pourront être dressées. L’amende, c’est nouveau. Elles pourront aller jusqu’à 450 Euros. "Il va falloir vivre avec le moustique tigre. Il faut s’adapter à lui et faire les bons gestes pour éviter sa prolifération. C'est l'affaire de tous, public / privé. L'éradiquer est un leurre." selon Françoise Roncato, adjointe au maire en charge de l'animal dans la ville (...)

Écouter le podcast

A Toulouse, le moustique tigre est présent depuis août 2012. Il est surveillé sur le territoire français depuis 1998. Il vient d'Asie du sud-est. C'est insecte urbain, qui pique en août et septembre, et notamment le jour. En 2017, il était présent dans 80 communes autour de Toulouse. Il voyage peu, dans un rayon de 150 mètres autour de son nid d'éclosion. L'été dernier, il y a eu dix-neuf signalements et douze zones traitées. Pour Françoise Roncato, en charge de l'Animal en Ville c'est "L'affaire est de tout un chacun en ayant les bons gestes" (...)

Écouter le podcast

Autre nouveauté ! Un dispositif innovant : des bornes qui diffusent du CO2 en imitant la respiration de l'Homme. Elles auraient la faculté de piéger les moustiques tigre dans un rayon de 30 mètres. Une sorte de "leurre". Elles seront installées dans une quinzaine de crèches de la ville. Les écoles qui en feront la demande pourront bénéficier de ventilateur, la ventilation de l’air gênant la progression de l’insecte. Les moustiques fuient le vent et la fraîcheur. Des plantes répulsives sont aussi un bon moyen pour faire fuir les moustiques comme le thym, la citronnelle et les géraniums. Enfin une centaine de nichoirs à chauve-souris vont être installées sur les bâtiments municipaux.

La question que tout le monde se pose c'est : "Vont-ils être nombreux cet été ?". Des actions sont mises en place par les services de la mairie de Toulouse et le Conseil départemental. Mais la lutte contre le moustique-tigre passera essentiellement par l’implication des habitants. D’autant qu’une fois implanté quelque part la présence du moustique tigre est irréversible. 

De l'action et de la prévention ... Car cette année l'Aedes albopictus risque d'être très présent dans la Ville rose et la Haute-Garonne. On s'attend à ce qu’il y en ait beaucoup cet été !