La deuxième vie de la Cartoucherie

La Grande Halle de la Cartoucherie MAP 2018©Toulouse FM
14 mai 2018
Par Stéphanie Mosbach
La friche de la Cartoucherie prépare sa reconversion.

Présentation détaillée faite hier matin, lundi 14 mai 2018. La friche de la Cartoucherie vieille de 100 ans située avenue de Grande-Bretagne prépare sa reconversion. Pour ceux qui se sont rendus au festival MAP Toulouse, vous avez pu découvrir l'intérieur des Halles encore à l'état brut. Mais bientôt va débuter les travaux du grand projet Tiers-Lieux, prévus début 2019. Un projet jamais vu à Toulouse ! Jamais vu par sa philiosophie et jamais vu par les différentes activités qu'il va rassembler au même endroit. Un tiers-lieu à la fois pour le travail et la détente. Des espaces de : restauration avec 26 points autour de la cuisine du monde, du coworking modulable, une grande librairie, des activités sportives, de loisirs, santé, bien-être avec de l’escalade, du yoga, un hammam ou encore de la sackline. Egalement une salle de spectacle de 800 personnes et un cinéma avec quatre salles...remplaceront prochainement le béton brut et les courants d'air. Ce projet multi-thématique, est porté par sept associés privés. Tous seront exploitants sur le site. Ces associés sont : l’association sportive UCPA (20%), la conciergerie de quartier Palanca/Allô Bernard (15%), The RoofToulouse (5%), Pour la Route avec Gilles Jumaire, le fondateur de la société de spectacle Bleu Citron (15%), TMCA-Toques et Partages (15%), Immoretail, filiale du groupe immobilier Carrère (5%) et Azalay SAS (30%), spécialiste de l'accompagnement et du développement de tiers-lieux à l'international. Sylvain Barféty, le Président de la SAS de ce regroupement Tiers-Lieu de la Cartoucherie et porteur du projet - "Un lieu avec une forte dimension politique, voire utopique. Pour nous, le lieu, l'espace incarne d'une certaine manière une caisse de résonnance qui permet de véhiculer des valeurs alliant la transition écologique, l’innovation sociale et l’esprit entrepreneurial".

 Écouter le podcast

Ce projet a été pensé pour être un lieu de vie, ouvert toute l’année, sept jours sur sept, étalé sur une superficie de 15 000m2. L'idée est celle "du Darwin à Bordeaux ou encore LX-Factory de Lisbonne au Portugal" selon Sylvain Barféty. Il rassemblera aussi bien les enfants que leurs parents, de toutes classes sociales, dans un même endroit dans les deux Halles conservées : la 121, la plus grande et la 128 où autrefois des munitions et autres cartouches étaient fabriquées par des ouvrières. Le Tiers-Lieu de la Cartoucherie s’intégrera dans le projet d'écoquartier qui sort de terre depuis plusieurs années, en cours d'habitation et en dehors de l'hyper-centre. Les sept associés prévoient d’investir en tout 26 millions d’euros. Ouverture du Tiers-Lieu de la Cartoucherie début premier semestre 2020.