Actus locales

Hyperloop : le top départ ?

13 avril 2018 à 08h50 Par Stéphanie Mosbach
Crédit photo : Tube de métal©Hyperloop TT

Mercredi 12 avril 2018, les premiers tubes de Hyperloop TT, destinés à la piste d'essai provisoire, sont arrivés à Francazal.

La société californienne, Hyperloop Transportation Technologies a confirmé hier l'arrivée du premier ensemble de tubes sur le site de Toulouse-Francazal. Assemblés, ces tubes auront pour but de transporter des passagers et des marchandises. Ce transport du futur prévoit en effet de faire circuler passager ou fret dans des tubes sous vide, à très grande vitesse, à plus de 1000 km/h grâce à l'énergie de champs électromagnétiques. Si le projet aboutit, on franchira un pas de géant dans le domaine des transports ! En discussions depuis janvier 2017, le projet de la société américaine prend une tout autre tournure avec l'arrivée de ces tubes de métal d'un diamètre de 4m, d'une longueur de 20m et de 65 tonnes. L'arrivée de ces tubes marquent réellement le top départ du projet près de Toulouse. Un top départ qui vient après un travail souterrain administratif de plusieurs mois. L'été dernier, un projet de bail de construction tripartite avait été rédigé pour accélerer le processus d'installation. Incluant un permis de construire et de dépollution. C'est le site de Francazal qui avait été choisi. Le permis de construire vient d'être signé par Alain Chaléon, maire de Cugnaux. Les travaux de lancement vont donc pouvoir commencer. La collectivité reste propriétaire du terrain et du bâtiment pour lesquels Hyperloop TT s’est engagé à réaliser 40 millions d’euros d’investissement dans les années qui viennent. Avec pour but de créer un centre de recherche et de développement sur l'ancienne base aérienne de Francazal à Toulouse. En cette mi-avril 2018, le projet est en passe de franchir une étape essentielle. A terme, un tel système pourrait permettre de rallier Toulouse à Paris en 40 minutes, sans rejets de carbone. Dans un premier temps, Hyperloop TT doit construire une piste expérimentale de 300 mètres, au niveau du sol, avant de construire un système d’un kilomètre monté sur pylônes. Ce "mode de transport innovant" est-il en passe d'être lancé à Toulouse ? En attendant, la société Hyperloop TT s'installe près de Toulouse. Les premiers éléments du train du futur sont à quai...sur le site de Francazal.